18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »
Tendances
Agenda
Auteurs et Autrices
Partenaires
Qui sommes-nous?
Contact

Bolzano, voyage au pays de la paix

par Sabina Rotbart
28.10.2023

Au nord de l’Italie, Bolzano ouvre sur une montagne magique aux alpages et sommets somptueux. La capitale du Sud-Tyrol est passionnante par son double héritage autrichien et italien et par sa capacité – plus inspirante que jamais – à savoir éviter la guerre.

Nichée dans la vallée de l’Adige, Bolzano donne sur les Dolomites, cette chaîne qui vire au rose au coucher du soleil. Des collines voluptueuses et de tendres herbus encadrent la ville et donnent une envie enfantine de se rouler dans l’herbe, l’automne, ou dans la neige, l’hiver. Bref, le paysage est enchanteur comme disent les guides touristiques. Dès le XIXe les touristes ont d’ailleurs pris d’assaut cette région pauvre et enclavée aux ultimes confins de l’empire des Habsbourg. Goethe et Freud notamment l’affectionnaient. Mais ce lieu frontalier désirable a connu un passé tumultueux, douloureux même qui participe paradoxalement à sa richesse culturelle.

Une paix exemplaire

Car cette région du Sud-Tyrol qui appartenait à l’empire austro-hongrois depuis le XIVe siècle puis à l’Autriche a été brusquement rattachée à l’Italie à la fin de la Première Guerre mondiale (1919). Cela faisait plus sérieux pour l’Italie de n’être pas seulement un pays méditerranéen. Question d’image donc… La région est devenue le Haut-Adige italien, rattaché ensuite au Trentin qui est, lui, italophone. On parle donc de Trentin-Haut-Adige. Or à l’époque, uniquement 2,9% de la population parlait ici italien… Mussolini va mener une italianisation forcée, l’allemand est donc interdit à l’école (mais enseigné en cachette dans des grottes), et tous les fonctionnaires sont remplacés par des Italiens venus souvent du Sud. Les noms de famille et de lieu changent, inventés par un géographe fasciste.

Puis, en 1939, les habitants seront sommés par Hitler et Mussolini de choisir entre partir en Allemagne ou rester et devenir italiens (c’est l’Option). De culture allemande, 90% choisiront de partir s’installer en Allemagne, mais la guerre débutante les en empêchera, car les hommes sont enrôlés aussitôt dans la Wehrmacht. Au retour, ces gens-là auront tout perdu, leur maison, leur nationalité italienne et seront tous considérés comme des nazis… alors qu’ils considèrent les italophones comme des fascistes.
Eva dort, passionnant roman à trame historique de l’Italienne Francesca Melandri montre les préjugés réciproques et l’ambiance explosive. Après bien des tensions, des attentats, un compromis vivable sera trouvé et porté par un homme passionné, Sylvius Magnago, une réussite montrée partout comme l’exemple rarissime d’une guerre évitée. Le statut autonome de la région, conçu dans tous les détails, pointilleux, mais pragmatique, fonctionne. Même si les blessures sont trop fraîches pour être oubliées, et si parfois certains politiques en mal de célébrité s’en saisissent pour faire parler d’eux. Mais personne n’a réellement envie de guerroyer à nouveau. Bolzano est ainsi un des seuls endroits où au bar d’un hôtel 4*historique, le Parkhotel Laurin (www.laurin.it), un lieu délicieux de style art nouveau où croquer des tramezzini à l’apéritif, vous trouvez un dépliant donnant les coordonnées du Centre d’aide contre les discriminations !

Italien, le Sud-Tyrol est surtout largement autonome, et 90% des impôts collectés y restent. Tous les dix ans, un recensement demande aux habitants leur langue et les emplois publics sont répartis en proportion des résultats. Les enfants peuvent choisir entre l’école en allemand ou en Italien, et quoi qu’il en soit ils apprendront l’autre langue plus tard. Actuellement, 70 % sont germanophones, surtout dans les petits villages et 30% italophones. Une proportion inversée à Bolzano/Bolzen la capitale régionale où un quartier ouvrier d’architecture rationaliste a été créé par Mussolini dans les années trente. Dans la crypte du Monument de la victoire, d’architecture fasciste, une exposition retrace l’histoire sombre de Bolzano sous deux dictatures (BZ, 18-45)

De style habsbourgeois, dotée d‘une structure médiévale, d’arcades, de mystérieux passages voutés (via Portici, vicolo della pesa), de boutiques de luxe logées dans des palais (via della Mostra vous trouvez un salon chinois XVIIIe à l’étage du magasin Cos), Bolzano dégage maintenant une réelle douceur. En plein centre, dans la très joyeuse rue du Docteur Streiter les habitants sirotent un verre de vin blanc et de fleurs de sureau et dévorent des bruschettas assis à la terrasse d’un des innombrables cafés. Travailler beaucoup, s’amuser tout autant, semble être la devise locale ! Ici deux mondes cohabitent celui de la pizza et celui de la choucroute, celui du carpaccio et celui du goulasch. Une aubaine pour les gourmets, d’ailleurs c’est la région d’Italie la plus dotée en tables étoilées.

Au Vögele, une belle table traditionnelle, on se régale comme à Vienne de speck, ce jambon fumé et séché, de beignets de pomme de terre à la compote de myrtilles et du sacro-saint strudel. Et si l’on choisit le carpaccio au Franziskarnerstuben avec sa superbe salle lambrissée, il sera de chevreuil, signe d’un pas de côté culinaire et voisinera sur la carte avec le goulasch aux boulettes. La coopérative de Bolzano, 100% éco-durable, produit de petits bijoux, notamment le Laven, un blanc vif à l’arôme d’agrumes (en bio), mais aussi le Prestige un vin rouge issu du Lagrein, le cépage local, charnu et doucement sauvage (28 euros).

Pour remonter aux sources de l’histoire de la ville, le Palazzo Mercantile (musée du commerce) emblématique de cette cité carrefour à mi-chemin entre Vérone et Innsbruck paraît très à propos. C’est un ravissant bâtiment XVIIIe doté d’un tribunal du commerce où juges italophones et germanophones étaient déjà représentés de façon égalitaire. Les caves qui servaient de réserves aux boutiques se visitent (à l’office du tourisme). Le bâtiment permet de comprendre le bâti urbain ancien, étroit en façade, mais d’une grande profondeur, éclairé par une verrière en milieu d’îlot. À l’arrière du musée, une boutique d’artisanat traditionnel vend ces vêtements traditionnels dont les Milanais aisés habillent maintenant souvent leurs enfants ! Mais pour les découvrir vraiment il faut rejoindre Sarntal/Sarentino, une station de montagne plus au nord où ils sont fabriqués. Un lieu où faire de la randonnée en automne, du ski en hiver, et où même, nec plus ultra, se pratiquent des enveloppements de pommes de pin chauffées.

Le plus vieil homme du monde, une vedette

Bolzano possède une pépite, le plus vieil homme du monde froidement conservé dans une cellule réfrigérée au Musée archéologique du Haut-Adige. C’est Ötzi, l’homme des glaces trouvé en 1991 par deux randonneurs étrangers bien embêtés d’être tombés sur un cadavre qu’ils crurent récent. Momifié, il était en fait pris dans la glace depuis 5300 ans ! Palpitante, la visite guidée fait découvrir la vie extrêmement sophistiquée des populations de l’âge de cuivre, leur savoir, leur habileté et une maîtrise finalement impressionnante de l’environnement. Vêtu de leggings très chics en peau de chèvre habilement cousue, d’un manteau de peau bicolore peu banal (camouflage ou costume distinctif d’un chaman ?), d’une toque en peau d’ours très contemporaine, Ötzi impressionne aussi par ses astucieuses chaussures anti-dérapantes et fourrées de paille, et par les drogues médicinales qu’il transportait sur lui.
On comprend que les hommes du néolithique n’étaient pas arriérés, qu’ils connaissaient des remèdes naturels (baies vitaminées, végétaux antibiotiques). Cette découverte majeure a amené à reconsidérer la datation de l’âge du cuivre.

La montagne magique

Les alentours de Bolzano s’avèrent si divers qu’il faudrait une semaine pour en épuiser les ressources. Station thermale de charme à Merano, collection unique sur le futurisme au Mart de Rovereto, lacs délicieux, musée de la montagne créé par l’alpiniste Reinhold Messner au Château Firmian, Château de Roncolo aux fresques courtoises … on n’en finirait pas. Mais sur le plateau du Ritten/Renon à seulement douze minutes de Bolzano en funiculaire, vous touchez déjà au bonheur de la moyenne montagne.

Un sentier mène à d’étonnantes cheminées de fées (vers Klobenstein, accessible en petit train), un autre à la vue panoramique sur le Rosengarten/Catinaccio, très beau sommet des Dolomites (2981 m). C’est le domaine de la randonnée douce ou plus sportive et du ski. C’est aussi un lieu très culturel puisque Freud randonnait là avec sa fille, Anna, ou son cher disciple Ferenczi. Sur le sentier thématique balisé, doté de treize stations et de cartels, le visiteur retrouve des aphorismes freudiens et constate que le père de la psychanalyse n’était pas seulement un pur esprit (freudpromenade accessible par téléphérique + adorable petit train depuis Soprabolzano).

Informations Pratiques :

Où loger : Au Goldenstern townhouse, en plein centre, pour ses fresques, ses stucs et sa décoration recherchée. 260 euros.

Y aller : En passant par Vérone avec Volotea ou Venise avec Easyjet.

Pour en savoir plus : suedtirol.info.fr et italia.it