7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    7.05.24 : les gagnant.e.s des Molières sont….    06.05.24 : Bernard Pivot est mort à 89 ans    01.05.24 : Paul Auster est mort à 77 ans    18.04.24: Sylvain Amic, nouveau directeur des musées d’Orsay et de l’Orangerie    20.04.24 : Blanca Li nommée à la direction de la Grande Halle de la Villette    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »
Actualités
Agenda
Auteurs et Autrices
Partenaires
Qui sommes-nous?
Contact

Créer avec l’IA : Comment les artistes travaillent et protègent leurs œuvres…

par Yael Hirsch
02.04.2024

Mercredi 13 mars, la Présidente du Future Today Institute, Amy Webb, ouvrait la mythique conférence SXSW par un appel à rendre l’IA à la fois créative et responsable. Le même jour, le Parlement européen a adopté une loi historique, en débat depuis le mois d’avril 2021, pour l’ensemble de l’UE. Et c’est la première au monde à réguler l’IA. Le texte de ce fameux « IA Act » impose aux entreprises d’IA générative le respect des droits d’auteur. Les plasticiens sont parmi les artistes dont la vie est transformée par l’IA (on se rappelle la grève inédite de près de 6 mois des scénaristes d’Hollywood !). Comment créent-il en « dictant » des œuvres nouvelles, tout en protégeant leurs droits d’auteur ?

Des intelligences trop gloutonnes pour respecter les droits d’auteurs ?

A la fin du mois de janvier dernier, 16 000 artistes ont assigné de manière collective Midjourney, un des outils phare de la génération automatique d’images, aux côtés de Dall-E et Stability. Ces intelligences artificielles aux résultats de plus en plus bluffants permettent de créer des images à partir de textes dictés. Pour progresser, elles doivent se nourrir constamment d’images existantes. Et toutes ne sont pas libres de droit, loin de là ! En novembre dernier un juge californien a débouté les artistes américaines Sarah Anderson, Kelly McKernan et Karla Ortiz. Elles intentaient un procès à Midjourney et Stability pour utilisation de leurs œuvres sans leur consentement.

L’IA Act marque-t-elle la fin d’un Western 3.0 ?

En Europe, tout a basculé en 2019 quand la directive «DAMUN » a été votée. Transposée en 2021 dans le droit français, cette directive a permis des exceptions au droit d’auteur. Ces exceptions étaient motivées par l’intérêt général, notamment en ce qui concerne la fouille de données. Un champ s’ouvre alors pour des intelligences artificielles devenues génératives. Elles n’ont plus à demander leur accord aux auteurs et aux créateurs pour se nourrir de leurs données. Il restait possible pour les créateurs d’exercer un droit d’« Opt out ». Mais la directive spécifiait qu’il fallait que ce refus de laisser les machines se nourrir de leurs œuvres soit lisible par les intelligences artificielles.  Dès lors, comment savoir quelles machines mangent quelles œuvres ? Que faire si les œuvres ne sont pas toutes sur le site de l’artiste mais dispersées sur des dizaines de supports ? Et dans quel langage formuler les choses pour les machines si l’on n’y connaît rien en code ?

Nécessaire transparence

Tout l’enjeu des débats et des négociations qui ont marqué l’adoption de l’IA Act était d’obtenir plus de transparence. Ce texte de loi a été pensé et structuré selon une logique de risques liés au développement de l’IA générative. Ces risques ont été classés en 5 catégories, allant d’« inacceptable » (manipulation du comportement humain) à « limité ». Il parle peu de droits d’auteur et beaucoup de transparence. Et il doit encore être adopté par le Conseil européen avant publication au JO pour entrer en vigueur et être appliqué dans les 24 mois qui suivent. Toutes les IA, y compris les modèles en open source, devront faire le nécessaire pour assurer le respect du droit d’auteur, tel qu’il est défini au niveau européen. Et elles devront labelliser leurs productions comme « produit par de manière artificielle » et également publier des résumés des contenus utilisés.

Les plasticiens s’organisent d’ores et déjà…

Avant même que l’IA Act n’entre en vigueur en France, les auteurs ont commencé à s’organiser. Ils s’expriment collectivement à travers la Sacem, la SACD ou, pour les plasticiens, l’ADAGP. Cette société de gestion des droits des auteurs a formulé dans un code parfaitement compréhensible par ChatGPT qu’elle s’opposait « formellement à l’utilisation des œuvres de son répertoire par les systèmes d’intelligence artificielle (IA) ». Défenseuse des droits de plus de 220 000 artistes et de leurs ayants droit, l’ADAGP s’est assurée que sa banque d’images n’était pas lisible par les IA. Dans un guide très complet et assez technique, elle explique à ses adhérents comment utiliser des programmes informatiques comme Glaze ou Night Chase.  Ces derniers permettent de flouter des images que les IA seraient tentées d’utiliser. Le guide explique aussi aux artistes comment inscrire leur « Opt out » dans le code de leurs sites web afin de signifier qu’ils ne sont pas consentants à l’utilisation de leurs images par les IA. Enfin, elle enjoint à ses membres d’indiquer clairement aux IA que c’est sur l’ensemble du Web qu’ils et elles ne veulent pas que leurs œuvres soient utilisées.

Les questions en suspens

Restent toute une série de problèmes :
– d’abord s’assurer que les IA respectent le droit d’auteur ainsi redéfini et explicitent rapidement quelles données elles utilisent, pour définir également quelles rémunérations peuvent et doivent être versées.
– ensuite, il y a la période de vide juridique où l’utilisation des œuvres par les IA a été possible. En France, elle s’étend de 2021 au moment où les artistes ont pu exprimer leur « Opt out ». Entre temps, elles ont créé des visuels à partir d’œuvres dont elles n’ont pas respecté les droits. Pour le directeur juridique de l’ADGAP, Thierry Maillard, il ne suffit pas que les entreprises informées de l’opt out cessent pour l’avenir d’exploiter les œuvres dont elles ont nourri leur IA : « Il est nécessaire qu’elles oublient aussi ce qu’elles ont appris. C’est plus difficile à obtenir, en l’état de la législation, mais il faut que, dès lors qu’un artiste a exprimé son opt-out, il n’y ait plus aucune trace de ses œuvres dans l’esprit de l’IA. Il faut recalculer entièrement leur base de données ».

 

Créer et partager l’art AVEC l’IA : un enjeu et un jeu importants

Or, l’enjeu n’est pas du tout de diaboliser et de bloquer les intelligences artificielles au nom de l’art. Avec l’IA générative, certains plasticiens connaissent d’ores et déjà des gains de temps phénoménaux. Thierry Maillard cite par exemple les auteurs de bande-dessinées qui nourrissent des IA avec leurs propres œuvres pour avancer plus vite sur les décors des cases de leurs dessins. De même l’IA peut favoriser les rencontres entre les artistes et leurs collectionneurs et collectionneuses. C’est le pari de la plateforme lancée il y a neuf mois par Maurice Lévy, YourArt. En effet, ses utilisateurs sont guidés par l’IA « Iris » qui affine leur profil et trouve des œuvres pour leurs collections. De même, l’équipe grandissante de AskMona met au service des institutions culturelles et en particulier des musées les capacités de l’IA Mona. Sa spécialité ? Booster leur médiation et leurs relations avec les publics ! Et il faut rappeler que les artistes n’ont pas attendu l’IA générative pour exploiter les potentiels de création des machines. On pense notamment à l’art fractal, ou à l’art numérique.

 

Arnaud Cohen et Léa Collet : deux plasticien.e.s qui travaillent avec l’IA

Le plasticien Arnaud Cohen qui travaille avec d’anciennes tapisseries dans sa dernière série fait même le lien entre le collage, technique majeure de création depuis longtemps. Il s’est mis à travailler avec DALL-E (le programme d’intelligence artificielle générative, capable de créer des images à partir de descriptions textuelles développé par Open AI, la société qui a également créé ChatGPT) depuis un peu plus d’un an. Pour lui, créer uniquement avec le cerveau et non plus avec les mains, est une suite logique du travail artistique qu’il développe depuis plus de vingt ans.

Sortie du Fresnoy en 2023, Léa Collet préfère parler d’« imagination artificielle » plutôt que d’IA. Elle fait systématiquement appel à cette technologie qu’elle considère comme « un logiciel de montage ou d’effets spéciaux ». Tout en veillant à « n’utiliser que des IA installées localement sur (s)on ordinateur », elle mélange cette technique à d’autres traitements, afin que ses œuvres portent son empreinte. Ainsi, Léa Collet a développé son propre ‘style’ au cœur d’une IA générative sans avoir besoin de savoir coder. Elle explique : « J’ai entraîné le style ‘Léa Collet’ à partir d’une base de données qui m’appartient, que j’utilise ensuite dans mes instructions, appelées ‘ prompts’.» Vous pouvez voir une de ses œuvres Digitalis, en ce moment dans l’exposition Demain est annulé, à la Fondation EDF. Digitalis date de 2023. Elle est issue d’un projet avec un groupe de neuf collégien.nes de Tourcoing. C’est derniers utilisent l’IA pour transformer leur identité en cherchant à se métamorphoser en fleurs.

Protéger ses droits d’auteur quand on crée avec l’IA

Lorsqu’elle travaille avec un groupe comme ces adolescents, Léa Collet leur fait évidemment « signer un accord relatif aux droits à l’image et à la diffusion ». « Cela garantit une protection adéquate de leurs droits à l’image mais aussi de (s)es créations », explique-t-elle. Mais si l’on pose la question du copyright, l’artiste devra-t-elle protéger également le ‘style’ Léa Collet tel qu’elle le développe par les ordres donnés aux machines? En effet, comme la photographie en son temps, l’IA questionne la définition même de droit d’auteur. Strictement, le droit d’auteur s’applique aujourd’hui quand il y a un travail humain de création dite « originale ». Si un individu ne fait que « dicter » à une IA pour qu’elle génère des variations d’images, cela ne sera pas considéré comme une œuvre originale. Ainsi, Arnaud Cohen et Léa Collet retravaillent ce que l’IA leur livre avec d’autres médias, la sculpture et le feu pour le premier et la vidéo ou la sculpture pour la seconde. Mais actuellement, il s’agit de savoir si, sous une forme ou une autre, le « prompt » peut être déposé.

La Blockchain comme outil de copyright

Un copyright est-il possible en tant que texte ? Une autre branche du Web 3.0 pourrait bien accompagner cette mutation du droit d’auteur générée par l’IA. Il s’agit de la blockchain, où chaque inscription est horodatée, moyennant un coût très faible. Les cabinets d’avocats en droits d’auteur commencent à conseiller de “minter” les créations originales. Aujourd’hui la bonne vieille enveloppe Soleau existe désormais de électronique sur le site de l’INPI. Mais elle se paie au poids des données (15 euros pour 10 mo puis 10€/ par 10Mo supplémentaires ). Moins onéreux, le dépôt 3.0 ne devrait pas tarder à se propager. Les grandes entreprises du luxe et de la mode le pratiquent déjà, notamment à travers des prestataires comme Blockchain your IP. Actuellement en programme accéléré auprès de la blockchain XRPL Commons à Paris, Lin Huang et Srilakshmi Barathi sont en train de développer ArtStamp. Il s’agit d’un système de copyright dédié aux artistes très prometteur.

© Léa Collet – Digitalis– Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains – 2023 – Présenté à la Fondation EDF dans le cadre de l’exposition Demain est annulé

© Arnaud Cohen- Winter over Europe 5, Let’s Play – septembre 2023, (C) ADAGP 2024 – Sera présentée à la Biennale Textile de Clermont-Ferrand du 2 juillet 2024 au 22 septembre 2024