22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry    22.11.2023 : Alain Perroux prend la direction générale du Grand Théâtre de Genève. Il commencera en 2025-26    13.11.2023 : Décès du critique et historien du Cinéma Michel Ciment    13.11.2023 : 500 personnalités du monde de la culture appellent à une marche silencieuse dimanche 19 novembre à 14 de l’institut du monde arabe au musée d’art et d’histoire du judaisme    07.11.2023 : Ann Scott a reçu le prix Renaudot 2023 pour son roman « Les Insolents »    07.11.2023 : Jean-Baptiste Andréa remporte le prix Gongourt    Le prix Femina 2023 est attribué à « Triste tigre » de Neige Sinno publié aux éditions POL    28.10.2023: Décès de l’acteur Matthew Perry
Écrans
Agenda
Auteurs
Partenaires
Qui sommes-nous?
Contact
29.09.2023 → 07.10.2023

« Trace ta route » : l’itinérance existentielle au cœur du 40e Festival Arte Mare de Bastia

par Yael Hirsch
04.10.2023

Cult.news était à Bastia et Biguglia pour l’ouverture du 40e Festival Arte Mare. L’occasion de sillonner l’île de beauté, de croiser l’Iran, la Catalogne, la Turquie mais aussi les mathématiques, le droit et la gastronomie pour tracer un itinéraire cinéphile et fondateur.

À bon port : sillonner la Méditerranée depuis Bastia

Alors que Bastia est l’un des plus grands ports de transport de passagers d’Europe, et que la région fête les 80 ans de sa Libération, le week-end d’ouverture de la 40e édition d’Arte Mare a célébré les échanges, le voyage et surtout l’autonomie que procure celui-ci ; avec notamment un échange fructueux avec la Catalogne (qui dure, lui jusqu’au 25 octobre) : un salon était dédié à ses auteurs, un buffet de tapas et une paëlla nous ont régalés dimanche, avec un ciné-concert à Biguglia et plusieurs films catalans programmés. Alors que le fondateur du Guide du Routard, Philippe Gloaguen était annoncé au jury, Christophe Bourseiller a animé un grand débat sur nos nouvelles manières de voyager où tous les aspects de la « route », gastronomie et voyages intérieurs compris, ont été évoqués. Suivant le mot d’ordre de la compétition, aussi bien que le panorama méditerranéen, nous avons été emmenés dans plusieurs pays : En Iran d’abord, avec la photo mordante et les situations administratives délirantes des Chroniques de Téhéran d’Ali Asgari et Aliresa Khatami (qui nous immergent dans le quotidien kafkaïen de personnages se heurtant à la loi et son application idiote par la police). La voiture est souvent est au cœur des situations : est-elle un espace privé ou un lieu public où l’on voit une mèche échapper du tchador ou un brin de tatouage sur un bras ? Pour prouver ces irrégularités, sachez que l’on peut se retrouver quasi-nu devant les flics ! Et qu’on se laisse porter, néanmoins avec plaisir, sur le siège arrière de ces conducteurs et conductrices pas tout à fait dans les clous pour voir et revoir Téhéran.

Le Tour de Corse et plus… en 10 films

La compétition corse était à l’honneur ce week-end avec 5 documentaires et 5 fictions, présentés par le programmateur François Campa, et projetés de manière resserrée sur le week-end avant que les 4 prix soient remis dimanche soir. Certains films passaient avec émotion pour la première fois en Corse comme Un animal de Kevin Lameta qui a reçu le prix hors les murs et le prix Fiction Corse CCAS. C’est un court-métrage de 27 minutes qui nous fait voyager au cœur de l’ile entre le skatepark de la place de la Place Miot d’Ajaccio aux spots boisés et montagneux des chasseurs de sanglier ; un film initiatique où un jeune-homme fait l’épreuve de la violence virile première. Sauvage de Nicolas Devienne nous a fait voyager dans un futur de pirates et sur un violier au large de l’île et A prima onda de Paul Joseph Pogi dévoile le milieu underground et heureux de surfeurs qui parcourent l’île à la recherche des vagues.

La compétition corse nous fait aussi voyager au cœur du maquis, aussi bien avec la fiction dans Lola de Silvia Staderoli, qu’avec le documentaire, avec Ernest, résistant à l’âge de 13 ans dans la région, que fait témoigner Florence Franceschi. Alors que Cécil Chaignot nous a fait traverser l’île avec une exilée, I was le Cri de Lavinie Boffy dévoile la réalité des violences faites à des femmes corses. Enfin, la lauréate du prix Jean Simon Peretti du Jury Arte Mare du documentaire corse, Marie-Jeanne Tomasi, nous emmène jusqu’en Italie où l’on part à la découverte de Maria Silvia Spolato, la première femme à avoir ouvertement exprimé son engagement homosexuel et lesbien avec une pancarte. Alors qu’Arte Mare nous plonge en immersion dans la culture corse, avec un Festival d’art actuel sur les murs du foyer du Théâtre, et surtout avec des grands chefs et des grands vins qui se relaient tous les soirs (le marbré au foie gras au loup de la ferme Acquadéa avec sa gelée de cédrat nous a laissé un souvenir de gourmandise indélébile), la proposition d’Arte Mare est réellement de voyager ainsi en Corse, depuis Bastia, à travers les films. Nous en avons tant appris sur le cinéma Corse et nous avons tant aimé ses représentants que nous vous préparons un article pour vous transmettre ces moments vraiment « cult ».

Intérieurs nuit : itinéraires intimes

Le reste du monde s’est aussi ouvert sur notre chemin tracé, lors de cette ouverture d’Arte Mare avec Perfect Days de Wim Wenders, que certains et certaines ont déjà vu en compétition à Cannes. Embarquement immédiat pour Tokyo où l’on suit le quotidien sage et heureux de Hirayama, un vieil homme dont le métier est de laver les toilettes publiques rutilantes de la ville. Un voyage intérieur, et une photo majestueuse pour un film où Koji Yakusho (prix d’interprétation à Cannes) semble le placide contrepoint de Emil Jannings dans le film expressionniste Le Dernier des hommes (1924). Un voyage en soi !
Moins calme est la route qui mène à la Turquie. Dans Nuit noire en Anatolie, c’est à moto qu’Özcan Alper nous emmène dans les montagnes turques, auprès de sa mère mourante. La photo est brillante et sombre et la route loin d’être toute tracée, quand, 7 ans après un moment de violence traumatique, Ishac décide de replonger au cœur des roches du passé… Un voyage initiatique qui flirte avec le glauque au pied d’une route barrée, mais qui ne nous en fait pas moins voyager. Le retour chez la mer, c’est également la route que traverse la réalisatrice marocaine Asmae El Moudir, pour découvrir un secret personnel très lourd…

Changement de lumière et de braquet, Louane trace vachement bien sa route au volant d’une twingo rouge, où elle balade Michel Blanc, parfaitement dans l’impasse en juge alcoolique, dans l’avant-première de Marilyn et son juge, le nouveau film du Corse Philippe Le Guay. C’est Le Havre que l’on découvre sous toutes les coutures ; autre port, autres mœurs, la comédie se fait tendre dans cette adaptation douce du livre de Marielle Magellan où les kilomètres ensemble semblent permettre de changer le sens des rivières.

Enfin, quoi de plus amoureux et émotionnel que les maths ? C’est le message que nous a fait passer le film d’ouverture, en présence de sa réalisatrice Ana Novion et de son principal rôle masculin Jean-Pierre Darroussin. Le Théorème d’Anna suit un jeune génie de cette discipline et est un film intense qui permet de naviguer entre la rue d’Ulm et le 13e arrondissement en suivant tous les paramètres de l’équation « émancipation ».

Vous l’aurez compris, l’ouverture du festival nous a permis de croiser plein de routes, Corses, Méditerranéenne et internationales dans un circuit d’identités fortes et dans l’amour du cinéma. Le voyage se poursuit, à Bastia, jusqu’au 7 octobre, avec notamment, parmi les invités, Toni Gatliff. Une 40e édition que nous continuerons de suivre depuis Paris !