10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »    10.04.24 : À 76 ans, Jean-Paul Montanari quitte la direction de Montpellier Danse    06.04.2024 : Décès d’Alexis Gruss, roi du Cirque équestre    03.04.2024 : « Le Deuxième Acte» de Quentin Dupieux ouvrira le 77e Festival de Cannes    30.03.24 La Batsheva Dance Company annule sa venue en France «pour raisons de sécurité»    25.03.24 : Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public    24.03.2024 : Décès du compositeur et chef d’orchestre hongrois Péter Eötvös    21.03.24 : Mort de Frédéric Mitterand à 76 ans, un dernier « bonsoaaaar »
Expositions
Agenda
Auteurs et Autrices
Partenaires
Qui sommes-nous?
Contact
30.09.2023 → 24.02.2023

Lyes Hammadouche : « Dans mon travail, je me colle tout le temps au cercle, je le cherche »

par Amélie Blaustein-Niddam
05.10.2023

À l’occasion de l’exposition « Le temps qu’il nous faut » qui se tient jusqu’au 24 février au MAIF Social Club, nous avons rencontré Lyes Hammadouche qui nous hypnotise avec une œuvre multiple et très singulière.

Pouvez-vous vous présenter ?

 

Je m’appelle Lyes Hammadouche, je suis artiste designer. Je fabrique des lunettes comme des œuvres d’art. Je viens d’enseigner cinq ans aux Beaux-Arts de Pékin. J’ai fait un doctorat aux arts déco avec l’école Normale Sup où j’ai travaillé sur les questions de la conscience et des neurosciences, notamment avec les chercheurs  du département de sciences cognitives. Je suis, par exemple, les outils de l’hypnose.

 

 

En regardant cette œuvre, je comprends immédiatement le lien avec les sciences cognitives. Racontez-moi ce que vous exposez au MAIF Social Club ?

Je présente deux pièces, dont une qui comporte trois éléments. La première s’appelle Black Sun 黑太阳. C’est une œuvre tirée de ma série des outils méditatifs. Elle se compose d’un miroir au centre qui semble ne pas tourner avec un bras qui part du miroir et, sur le bras, il y a un petit crayon qui se déplace. L’œuvre s’actionne quand vous mettez en face du miroir : le bras commence à tourner. Il fait un tour en cinq minutes. Le crayon se positionne pile à l’endroit relatif entre vous et le mur. Si vous êtes près du miroir, en train de vous regarder, le crayon va faire un petit cercle sur le mur dessiné parce que la distance du bras sera plus courte. Et inversement. Si vous êtes parfaitement immobile, vous aurez un cercle parfait qui sera votre cercle. Si vous bougez, votre cercle ressemblera à un sismographe. 

 

Qu’est-ce qui a motivé cette œuvre ? Avez-vous en tête Giotto offrant au pape un cercle parfait ou est-ce plutôt la question méditative qui vous intéresse ?

 

En fait, ce sont les deux aspects. En faisant de la mécanique, j’arrive au cercle. La transmission du mouvement, c’est la figure du cercle. Elle est quantifiable. Et en même temps, ce cercle symbolise aussi l’idée de la transcendance. Dans mon travail, je me colle tout le temps au cercle, je le cherche. Le cercle parfait que Giotto a offert au Pape est un casse-tête pour les opticiens. Un verre rond tourne dans des lunettes, il ne tient pas, pour qu’il s’accroche, il doit être ovale. 

 

En parlant de rond pas vraiment rond, le vôtre, votre miroir n’est pas plat, il est concave. Pourquoi ?

 

Vous savez comment cela s’appelle ? Une sorcière ! C’est le type de miroir, convexe, que vous trouvez sur les rond-points et sur les intersections.  Cela permet de voir au-delà de ce qu’une telle surface pourrait montrer.  Du point de vue symbolique, contempler, méditer sont des outils pour voir davantage, pour voir à l’intérieur de soi. Pour cette œuvre, Black sun, j’avais envie de cultiver le changement du point de vue qui est pas mal utilisé en hypnose. Par exemple, au 18e siècle, il était possible, par mécanisme de fascination, d’hypnotiser quelqu’un en lui demandant de fixer une boule de cristal. 

 

L’exposition « Le temps qu’il nous faut » dure plusieurs mois, et votre œuvre  continue de tracer ses cercles, le mur finira donc tout noir.

 

C’est exactement pour cela que cela s’appelle Black sun, soleil noir. Les ratures, les enchevêtrements des lignes seront là pour nous centrer dans le réel, pour laisser une trace. Le soleil noir c’est aussi la pierre noire de la Kaaba. Les croyants pensent que cette pierre était blanche au départ et qu’elle a été assombrie par les âmes humaines. 

 

En parlant de croyance, vous présentez également une seconde œuvre, qui ressemble à des petits prétoires vibrants !

 

Pour comprendre, il faut revenir à une histoire, celle de Robert Monroe. Cet Américain avait la particularité de sortir de son corps quand il se reposait. Il est allé consulter des médecins sans succès. Comme, il était ingénieur en radio, il a étudié son corps : ses signaux vitaux, son électro-cardiogramme, sa transpiration, etc. Il a trouvé cela tellement fascinant qu’il a ensuite cherché à recréer les phénomènes qu’ils sentaient, notamment ces vibrations. Donc, là, nous sommes tous les deux assis sur deux tabourets, tabourets qui ont une vibration à droite et une vibration à gauche qui est très légèrement différente et la différence ce sont les ondes téta, alpha et gamma qui correspondent à différents états de conscience. Elles sont utilisées par les départements de sciences cognitives pour voir dans quel état vous êtes : est-ce que vous êtes concentré ? Est-ce que vous êtes en train de vous endormir ? Robert Monroy a utilisé cette technologie qui s’appelle Hemi-Sync

 

Vous avez fabriqué ces tabourets ?

 

Quand AnneSophie Berard m’a contacté et m’a demandé de penser une œuvre en lien avec la question du temps, j’ai eu envie de prendre le sujet par l’intime. Et j’ai développé les tabourets pour l’exposition, ce sont des prototypes. Donc oui, je les ai fabriqués. 

Techniquement, c’est de l’aluminium anodisé. Je fais toutes mes pièces avec de la CAO sur ordinateur et ensuite, j’ai un rapport à la production directe. Monroe utilisait un casque d’isolation, moi, je réduis l’expérience à cette assise sur ces tabourets que l’on retrouve à l’entrée des temples bouddhistes. Et donc les ondes sont envoyées par les genoux ou par les fesses, selon la façon dont on s’asseoit. 

 

Au MAIF Social Club, 37 rue de Turenne, Paris, 75003

Entrée libre. Informations pratiques.

 

Visuel : © Jean Louis Carli

 

Article partenaire